samedi 9 mai 2020

Création textile - Impression Végétale / Eco-print


Dans la continuité du poste sur la teinture végétale, voici une petite introduction à l’éco-print, technique qui consiste à imprimer la trace des végétaux sur un tissu.

Matériel nécessaire :
  •         Textile d’origine naturelle (coton, soie, laine, lin, chanvre, …)
  •       De la poudre d’alun (ou vinaigre)
  • Casserole
  • Casserole pour une cuisson vapeur ou panier à vapeur
  • Corde
  • Bâton de bois ou morceau de rouleau en pvc (des baguettes chinoises assemblées peuvent également fonctionner)
  • Des végétaux (feuilles, fleurs, plantes, fruits, écorces,…)

Étape n°1 : Le mordançage

Comme pour la teinture végétale, passez la matière textile dans un bain de mordançage.
Celui-ci va permettre aux fibres qui composent le tissu de fixer les colorants issus des végétaux. Ce qui vous donnera des couleurs plus résistantes aux lavages et à la lumière.
(Cf. https://academie21.blogspot.com/2020/04/creation-textile-teinture-vegetale.html)
  •         Lavez tout d’abord votre linge, sans le sécher par la suite.
  • Remplissez une casserole d’eau.
  • Ajoutez de la poudre d’alun (ou du sel) : 20% par rapport au poids du textile que vous allez imprimer.
  • Placez votre textile lavé et humide dans la casserole et faites bouillir pendant environ 1 heure.
  • Laissez refroidir.
  • Sortez le textile et rincez-le.
Si vous n’avez pas d’alun, vous pouvez également faire tremper votre textile dans une bassine remplie d’1 dose de vinaigre blanc pour 4 doses d’eau froide, pendant ½ journée.
> La fixation à base d’alun est toutefois plus efficace que le seul trempage dans le vinaigre.

Où trouver de la poudre d’alun ? Vous pouvez en acheter dans les magasins bio, drogueries ou sur Internet.

Etape n°2 : La composition 

Une fois votre tissu égoutté et légèrement refroidi, étalez-le et disposez sur sa moitié (largeur ou hauteur) votre récolte de végétaux 
  • Branches/ feuilles d’eucalyptus, feuilles de saule, feuilles de mûrier, pétales/fleurs de souci, pétales d’œillet, des géraniums, chèvrefeuille, ginko, pissenlits, tiges de romarins, orties, écorce, baies, sumac, pastel, … etc  (https://plandejardin-jardinbiologique.com/plante-tinctoriale-teinture-bio.html)
  • Épluchures d’oignons, peaux d’avocat, thé, Racine de curcuma, myrtilles, grenade, mûres, … etc.
  • Outre les végétaux vous pouvez également insérer dans votre composition des éléments de fer rouillés : clous, fil, épingles, morceaux de grillage, capsules, … etc.
Une fois votre agencement terminé, repliez la moitié de votre tissu laissé intact de façon à ce que les végétaux soient pris entre les deux couches textiles.













Étape n°3 : Préparation au passage à chaud


Enroulez le tissu replié sur lui-même autour d’un bâton de bois ou morceau de tuyau en PVC et saucissonnez le avec de la corde de façon à bien serrer la matière (ne pas hésiter à serrer très fort) 












Étape n°4 : Passage à la vapeur


Faites chauffer l’ensemble de vos ballottins dans une casserole vapeur à couvercle fermé. (Minimum 2h)














Étape n°5 : Séchage et lavage


Après cuisson, laissez reposer l’écoprint quelques heures (voire une journée) de façon à ce qu’il refroidisse et sèche très légèrement.

Déroulez et ôtez les végétaux pour révéler le motif imprimé.
Rincez votre textile à grande eau jusqu’à ce que l’eau soit claire et faites sécher.
















De même que pour les teintures végétales, Il est préférable de laver vos textiles éco-print avec une lessive douce et de les faire sécher à l’abri du soleil.
















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

  Les Fantômes de l'Académie - Épisode 2